Officiel 13.05.10 . 00:00
Mise à jour13.02.18 . 17:02

Rizhao Chongqing, un drame chinois en Compétition

Wang Xiaoshuai

Wang Xiaoshuai

Avec Rizhao Chongqing (Chongqing Blues), Wang Xiaoshuai est le premier réalisateur à entrer dans la Compétition du Festival. Le cinéaste chinois en lice pour la Palme d’or  est de retour sur la Croisette où il présente un film en Sélection Officielle pour la quatrième fois de sa carrière. Trois projections de Rizhao Chongqing sont prévues aujourd'hui au Grand Théâtre Lumière, à 8 h 30, 14 h 30 et 19 h 30.


En 2005, Wang Xiaoshuai s’est vu remettre le Prix du Jury pour Shanghai Dreams, l’histoire d’une jeune fille qui vit son premier amour dans une province rurale alors que son père veut partir pour Shanghai. Dans Rizhao Chongqing, il raconte le déchirement de Lin, un capitaine de bateau qui, rentré après plusieurs mois en mer, apprend la mort de son fils, abattu par la police. Il retourne à Chongqing, une récente mégapole de l'Ouest de la Chine où il a vécu autrefois, symbole de l'explosion économique du pays. Il se bat pour faire la lumière sur ce qui s’est passé. Au cours de ce voyage introspectif, Lin se rend compte qu’il connaissait mal son fils et que son absence a pesé sur son enfant.


Si Rizhao Chongqing signe le retour de Wang Xiaoshuai, le film est également l’occasion d’esquisser un panorama de la Chine moderne. Comme dans plusieurs de ses longs métrages, il témoigne des bouleversements de son pays. « Je suis souvent à la recherche de petites histoires emblématiques de la Chine contemporaine. Dans les journaux et sur Internet, je lis de nombreuses histoires de ce type : des faits divers tels que des prises d’otages ou des interventions de la police qui se terminent souvent de façon dramatique. Je trouve cela d’autant plus intéressant, car on a de la Chine l’image d’un pays plutôt paisible et sans danger. Ces histoires permettent de s’interroger sur les changements récents que la Chine a connus et deviennent un point de départ pour un film.»


Cette Chine que décrit Wang Xiaoshuai est bien différente de celle qu’il a connue dans sa jeunesse. Un pays où l’essor économique a tout accéléré, un pays en perpétuelle mutation. Pour lui, ce père symbolise cette Chine actuelle : face à son passé, il réalise qu’il a tout perdu.
 

T.K.



RIZHAO CHONGQING
En Compétition - Longs Métrages

RIZHAO CHONGQING

Xiaoshuai WANG

CHINE - 2010

01:50

Le même jour

Partager

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires

Tournez votre smartphone pour accéder au site