Cannes Classics 14.05.16 . 15:30
Mise à jour13.02.18 . 09:43

Bright Lights: Starring Carrie Fisher and Debbie Reynolds, une histoire de famille

Photo du film Bright Lights: Starring Carrie Fisher and Debbie Reynolds

Photo du film Bright Lights: Starring Carrie Fisher and Debbie Reynolds © RR

Dans Bright Lights, documentaire présenté à Cannes Classics, les réalisateurs Alexis Bloom et Fisher Stevens, nous invitent à saisir deux âges d’or du cinéma américain à travers l’histoire intime de Debbie Reynolds et Carrie Fisher. Exploration d’une relation mère-fille sous les feux des projecteurs.

A 83 ans, Debbie Reynolds, star de Singing in the Rain, continue de cumuler les performances à Las Vegas. Mais se produire sur scène a des conséquences sur sa santé qui se dégrade. Sa fille Carrie Fisher, actrice dans Star Wars, n’a jamais vraiment coupé le cordon ombilical et en est la première affectée.

Scandales, échecs maritaux, difficultés financières et problèmes de drogues, Bright Lights rapporte les évènements marquants de la vie des actrices, de leurs débuts à aujourd’hui, d’Hollywood à Beverly Hills, où elles résident encore ensemble. A travers les vieux films de famille, c’est l’histoire du showbizz qui s’incarne dans ce documentaire raconté par Todd Fisher, frère de Carrie, fils de Debbie, mais également producteur de Bright Lights. Todd Fisher avait déjà fait de sa mère le sujet principal de Movie Memories with Debbie Reynolds en 1991. Il apparait également dans les documentaires Hollywood Without Make-Up (1963) et Hollywood Treasure (2012).

A l’initiative et à la direction de Bright Lights, Alexis Bloom, connue pour ses documentaires dédiés à la chaîne National Geographic, ainsi que Fisher Stevens, également au casting des séries Lost, Elementary ou encore Black List.

Rédigé par Eugénie Malinjod



Focus

Le même jour

Partager

Séparez les adresses par des virgules * *Champs obligatoires

Tournez votre smartphone pour accéder au site