Ma sélection ()

Réalisateur ROYAUME-UNI

John BOORMAN

John BOORMAN

© AFP

Biographie

« De temps en temps survient un grand film qui transcende la banalité du monde physique, transperce le voile, découvre les mystères sous-jacents et métamorphose l’argent en lumière, la matière en esprit...»
John Boorman, né en 1933 à Shepperton, se passionne très tôt pour le cinéma. D’abord critique pour la radio, il entre comme monteur à la BBC. En 1965, son premier film Sauve qui peut est remarqué par Hollywood où il part tourner Le Point de non-retour (1967) puis Duel dans le Pacifique (1968), deux succès mondiaux. Il rentre à Londres pour Leo the Last (Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 1970). Il réalise ensuite Délivrance, Zardoz, et l’Exorciste II, commande dont il fait une œuvre très personnelle. Son film culte, Excalibur est primé à Cannes en 1981. Il enchaîne sur La Forêt d’Emeraude, puis Hope and Glory, acclamé par la critique. Après Tout pour réussir, il présente la même année à Cannes, en 1995, Rangoon en Compétition et le court métrage Two Nudes Bathing à Un Certain Regard. Avec The General, John Boorman revient en compétition en 1998 et reçoit le Prix de la mise en scène. Le Tailleur de Panama, adapté de John le Carré, sort en 2001, suivi de In my Country (2004) puis The Tiger’s Tail (2006). John Boorman a été nommé 5 fois aux Oscars. Membre de la British Academy, il est l’auteur de deux livres de mémoires Money into Light et Adventures of a Suburban Boy. Il a co-édité avec Walter Donohue 13 numéros de Projections, sur le métier de cinéaste.

Films présentés à Cannes

Palmarès

Présences au Jury

Président - Cinéfondation et Courts métrages - 2009
Membre - Longs métrages - 1992

Réalisateurs

Tournez votre smartphone pour accéder au site